Un peu plus de verdure dans le centre ville de Bergerac


22 juin 2021 - 759 vues

Vous avez sans doute vu, si vous êtes passé devant la mairie, des bacs de fleurs installés sur la place Doublet.

Un projet de la municipalité pour mettre un peu de nature en ville et créer des lieux de partage. Sachez que ce sont les jeunes du conseil municipal des enfants qui ont planté ciboulette, romarin, oeillet d’inde ou encore thym, il y a une dizaine de jours tout en en apprenant plus sur la biodiversité. 

« Nous sommes au coeur de la transition écologique et c’était l’occasion rêvée en fait de créer sur cette place qui était un petit peu inerte, où rien ne se passait… là pour le coup on est en train de mettre en place un lieu de convivialité, de partage. C’était tout l’intérêt de faire participer nos jeunes, en participant à la plantation de ces aromatiques, de ces potagères et de ces plantes florales, parce qu’on va se rendre comtpe qu’il y a des plantes florales qui ont aussi un intérêt gustatif mais aussi répulsif par rapport à certains nuisibles, les pucerons notamment. Donc voilà, c’est le jardinage écologique, mais urbain. » Antonia Baptiste, responsable du fleurissement et des espaces verts à la ville

Pour leurs plantations, les jeunes ont utilisé d'anciens bacs à pommes d’une entreprise de Gardonne. Les plants viennent des serres de la ville. Et puis au milieu, si vous regardez bien, vous pourrez voir ce qu’on appelle des Oyas. Ce sont des poteries, des arroseurs autonomes écologiques. Ils s’adaptent au climat et aux besoins de vitalité des plantes. Bref, un jardin d’expression potagère écolo et économe auquel chacun pourra participer. Les enfants, les habitants, les restaurateurs du quartier, même si l’idée n’est pas non plus de venir y faire son marché.

L’aménagement devrait rester en place tout l’été et pourrait même faire des émules sur les autres places très minérales de Bergerac. C’est en tout cas la volonté de Capucine, jardinière en herbe, qui ce jour-là a planté… des capucines…

« C’est bien pour la ville qu’il y ait un côté fleuri avec des plantes aromatiques. Je trouve que c’est bien pour les écosystèmes de faire des choses comme ça. Pour moi il faudrait qu’il y en ait partout. Qu’il y ait moins de choses bétonnées et des plantes partout. » Capucine

Des plantes partout et pourquoi pas des ateliers sur la biodiversité, la création de nichoirs, d’hôtels à insectes, imagine Antonia Baptiste qui espère bien que ce projet sera évolutif.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article