Un nouveau lieu de vie pour la culture à Bergerac


15 novembre 2021 - 1025 vues

Le foyer du théâtre du Roi de Cœur a été officiellement inauguré samedi soir sur le site Jacques Lagabrielle.

Un lieu qui permet à la compagnie de voir plus grand. De disposer d’un espace de répétition notamment mais surtout d’un lieu pour faire du lien. D’autant plus essentiel après ces mois où la culture a été confinée. Une sorte de micro tiers-lieu donc que les Bergeracois seront invités à s’approprier. 

« Nous on a des envies. On veut créer des stages, des ateliers, faire des laboratoires mais aussi que ce soit un lieu où les gens puissent eux aussi, in fine, s’exprimer. Donc comment ? Par quoi ? L’idée des apéros du lundi c’est de faire un apéro. Des artistes de la compagnie vont proposer des cartes blanches et puis ça va évoluer peut-être en fonction des envies des habitants. Ils vont dire j’aimerai bien voir ça ou j’aimerai bien faire ça. Tout reste à construire. » Marianne Rimbaud, comédienne, metteure en scène, et codirectrice chargée du développement de l’action culturelle au TROC

« Les lundis pourris », c’est le nom de ces apéros. Référence au fait qu’il se passe rarement quelque chose le lundi soir. Des apéros qui démarrent donc ce soir. Ce sera chaque lundi de 18h à 22h. Au programme pas forcément du théâtre mais avant tout du partage.

Dans cette même optique, le TROC ouvrira son café associatif au grand public les mardis après-midi de 12 à 18h et les jeudis matins de 8 à 14h. Pas besoin d’adhérer même s’il y a plus d’avantages à le faire, d’autant que la participation est libre. Pour le TROC en tout cas ce sera surtout l’occasion, une fois encore de capter des publics parfois éloignés de la culture. Que ce soit des personnes qui travaillent dans le quartier, des mamans qui se feraient bien un petit café au chaud après avoir déposé les enfants à l’école juste à côté, ou même des télétravailleurs qui rêvent d’un autre décor et de pourquoi pas parler culture. Le droit de chacun à accéder à la culture : le cheval de bataille du TROC.

« C’est l’utopie de l’éducation populaire mais dans les faits ça marche. C’est juste qu’il faut que les politiques comprennent que ça prend du temps. Et c’est vrai qu’on attend qu’une action culturelle soit tout de suite efficiente mais si on ne fait pas un travail de fond avant, si on n’essaye pas de s’intéresser à la personne qu’on a en face de nous, ça ne marchera jamais. » Marianne Rimbaud

D’où l’idée aussi, dans les mois qui viennent, de développer au foyer des ateliers de théâtre, de danse ou autre.

« On pourrait très bien imaginer, qu’à l’occasion de ces permanences, on rencontre une dame qui dit j’aimerai bien faire des cours de chinois mais j’ai pas d’endroit pour le faire. Et bien on pourrait très bien imaginer lui permettre d’utiliser les locaux pour pouvoir faire un stage de chinois... » Marianne Rimbaud

On l’a compris, des ateliers qui vont se construire au fil des rencontres avec les Bergeracois. Le programme du foyer du TROC sera disponible sur les réseaux sociaux de la compagnie et sur son site internet.

L'info en + : Question Budget

La création du Foyer du Théâtre du Roi de Coeur a été possible, en plus des fonds propres, grâce au soutien de la Région qui a apporté 13.000 euros. Le TROC a également bénéficié de 12.000 euros dans le cadre du budget participatif du Conseil Départemental et du prêt des locaux la mairie. Pour fonctionner, le TROC reçoit jusqu’à la fin de l’année le fonds de soutien à la vie associative.