Quand les jeunes prennent les rênes d'une association


14 janvier 2021 - 630 vues

C’était il y a plus de 3 ans ans pour le premier festival Kawaii porté par des jeunes et soutenu par le BIJ/Espace Jeunes de la CAB.

Et si des mineurs ont pu organiser un tel projet c’est parce qu’il se sont constitués en ce qu’on appelle une ATEC. A savoir une association temporaire d’enfants citoyens. La leur s’appelle l’Asso-Nemiku et hier l’heure était renouvellement du bureau en vue du prochain festival Kawaii. Parce que oui, comme pour toute association il faut un Président, un trésorier et un secrétaire. Seule chose, l’ATEC doit être représentée juridiquement. Et ici ce sont les Francas qui chapeautent le dispositif. En dehors de cet aspect légal, ce sont les jeunes qui sont aux manettes.

? Écouter Aude Pulo, animatrice départementale des Francas en charge de l'accompagnement des projets de jeunes

Etre membre d’une ATEC, un premier pas dans la citoyenneté donc pour ces jeunes qui auront à chercher des financeurs pour leur festival dans les semaines qui viennent. Ils seront bien entendu soutenus une fois encore par le BIJ/Espace Jeunes. Mais on sent déjà beaucoup d’ambition et de confiance chez la nouvelle présidente de l’asso. Céline Lomet, élève de 3e au collège Jacques Prévert, a été désignée hier, par la quinzaine de jeunes présents.

? Écouter Céline Lomet, élue présidente de l'Asso-Nemiku

L’avenir le dira. En tout cas, une chose est sûre, les jeunes impliqués dans ce type de projet en retirent généralement une grande expérience. C’est le constat d’Isabelle Ninet du BIJ/Espace Jeunes, qui accompagne l’Asso-Nemiku depuis ses débuts.

? Écouter Isabelle Ninet

Et des ATEC, on peut en constituer dès le plus jeunes âge, rappellent les Francas et pas uniquement pour monter des événements culturels comme le festival Kawaii. Le festival dont la prochaine édition est déjà annoncée pour le 30 octobre et ce malgré le contexte sanitaire. Les organisateurs veulent y croire. C’est la conclusion d’Isabelle Ninet.

? Écouter de nouveau Isabelle Ninet

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article