Les AESH manifestent demain pour une meilleure reconnaissance


18 octobre 2021 - 635 vues

La mobilisation des AESH demain en France et en Dordogne. Les AESH, les Accompagnants d’Elèves en Situation de Handicap.

Un appel à la grève et à la mobilisation de l’intersyndicale.

Première manifestation pour les AESH depuis la rentrée. Une rentrée marquée par la généralisation des PIAL, les pôles inclusifs d’accompagnement localisés, qui sont en fait une nouvelle forme d’organisation du travail des AESH sensée mieux répartir et coordonner leurs interventions en fonction des besoins et des emplois du temps des élèves concernés. Pour résumer ce sont des secteurs d’intervention qui sont mis en place. La Dordogne en compte 14. Et si sur le papier, cela semble être une bonne chose, dans les faits, les AESH dénoncent une gestion déshumanisée avec des changements d’affectation ou d’emplois du temps arbitraires et un ratio élèves/AESH déséquilibré. Les accompagnants seraient pourtant près d’un millier en Dordogne. Mais derrière tout ça en fait, c’est la question du statut, encore et toujours qui pose problème. 

« La revendication première, c’est un statut de fonctionnaire qui permettrait de bien encadrer ces personnels, qui permettrait aussi de les inclure pleinement dans la communauté éducative. Et en parallèle, je dirai, c’est une revalorisation salariale, parallèlement à d’autres métiers du lien, des métiers surtout faits par des femmes que ce soit les ATSEM, les assistantes de vie sociales. On a une nouvelle grille indiciaire depuis la rentrée, mais voilà, il y a des petits pas qui sont faits, mais globalement la reconnaissance n’est pas au rendez-vous. Ce qu’on regrette un peu, c’est, par endroit, le manque d’accompagnement des personnels au niveau administratif tout simplement. » David Thibault, AESH à Ribérac et référent AESH pour la CGT Educ’Action.

Les AESH qui plaideront donc demain pour l’abandon des PIAL, un statut de fonctionnaire, pour un salaire équivalent temps plein à 1,4 fois le SMIC dès 24h d’accompagnement ou encore l’accès à plus de formation et le recrutement d’AESH.

Des revendications qu’ils porteront demain à 14h devant l’inspection d’académie à Périgueux. Une délégation devrait être reçue.

Photo : https://www.flickr.com/photos/ministere-du-travail/4483250711/in/photostream/