Le Département veut financer des voitures pour les aides à domicile


26 avril 2021 - 441 vues

Les élus du département se réunissent à partir de demain pour le vote du budget supplémentaire.

Vendredi l’heure était à la présentation à la presse pour Germinal Peiro. Une présentation qui a débuté comme le discours d'un candidat en campagne pour sa sa réélection. Le Président du département qui défend un bilan qu’il dit positif. Sur le plan comptable en tout cas avec cette bonne nouvelle concernant le compte administratif qui confirme les économies réalisées avec à la clé un excédent net disponible de près de 21 millions d’euros. 20,8 précisément. 

"Je vous rappelle qu'il était de 18 millions l'année dernière, donc ce n'est pas une surprise extraordinaire, mais qu'il n'était que de 3 millions au début de mon mandat. Nus récoltons les fruits, en fin de mandat, de la gestion rigoureuse que l'on a mis en place dans le département." Germinal Peiro

Réduction des dépenses de fonctionnement, masse salariale contenue, etc. La situation s’est donc améliorée, assure Germinal Peiro et de fait les projets peuvent être nombreux bien que les dépenses sociales grossissent et que les recettes liées aux impôts s’amenuisent.

Alors sur ces 20,8 millions, une partie ira naturellement au fonctionnement et l’autre aux investissements. Investissements sur les routes avec notamment le contournement de Beaumont du Périgord et puis des programmes sur des ouvrages d’art avec entre autre l’élargissement du pont de Mouleydier l’an prochain et puis des travaux sur les bâtiments comme au collège Jacques Prévert. Bref, des dépenses pour ce qui relève des compétences départementales. Et puis il y a les autres projets, nouveaux, qui seront lancés. On a déjà parlé du plan piscine, des abattoirs ou encore du stade d’eaux vives qui est annoncé au niveau du barrage à Bergerac. Mais le département a aussi mis en avant son programme 1.000 voitures pour les aides à domicile.

"Il s'agit de revaloriser le métier des personnes qui travaillent à domicile, qui font des métiers pénibles, avec un travail qui est souvent aléatoire et souvent avec des rémunérations qui sont faibles. Nous, on veut essayer d'améliorer leur vie en leur fournissant des voitures de service, ce qui leur évite de prendre les leurs et qui leur permet de se sentir revalorisées dans leur métier et reconnues. Et on a déjà trois secteurs : celui de la vallée de l'homme, qui s'est engagé dans cette affaire là, le pays des Bastides (Le Buisson, Lalinde, Monpazier et Beaumont), et on a aussi l'ADMR qui, en partie, utilise ce système". Germinal Peiro

Dans les faits, les services à domicile vont louer des véhicules en leasing. Le département intervient en organisant un groupement de commandes et en compensant le surcoût de l’opération pour les SSIAD et autres services public ou privés, mais nécessairement habilités par l’aide sociale. Un surcoût estimé pour l’instant à 2,5 millions d’euros par an.

Un projet qui devrait concrètement voir le jour dès l’an prochain.

Il sera en tout cas sur la table des discussions dès demain pour le vote du budget supplémentaire.

Une session sans doute très politique à l’approche des élections départementales.

D’ailleurs à ce sujet, Germinal Peiro a précisé que la majorité présentera l’ensemble de ses candidats le 6 mai prochain avec, a t-il dit, beaucoup de sortants.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article