Le département s’engage un peu plus auprès des malades d'Alzheimer


07 janvier 2021 - 425 vues

Avec la signature, mardi, d’une charte d’engagements réciproques avec l’union nationale des associations France Alzheimer et maladies apparentées. Le département de la Dordogne qui est le 2e en France, après la Corrèze, à apposer sa signature au bas de la charte « Département aidant Alzheimer ».

C’était une évidence pour Germinal Peiro. « Chacun d’entre nous, dans sa famille ou son entourage, connaît quelqu’un qui est frappé par cette maladie », a fait remarquer le président du département qui a mis l’accent sur les aidants qui, « très souvent, vont au-delà de leurs possibilités », estime-t-il.

Si l’on ne connaît pas les chiffres des personnes atteintes en Dordogne, le docteur Geneviève Demoures, présidente départementale de France Alzheimer, estime entre 12 et 15.000 le nombre de personnes concernées si l’on considère celles reconnues malades, celles qui commencent à développer la maladie, celles chez qui on a confondu vieillesse et Alzheimer et puis les accompagnants naturellement.

Alors à travers cette charte signée mardi, le Département montre sa volonté de favoriser l’inclusion et l’autonomie des personnes atteintes de la maladie. Cela passera entre autres par la diffusion de plus d’infos sur les formations pour les aidants notamment, les solutions de répit que France Alzheimer propose. Le Département qui s’engage également à faciliter la participation des personnes malades à des activités culturelles, sportives, artistiques, à travers un soutien pour le transport. L’idée est de lutter contre l’isolement des malades et de changer le regard sur la maladie. Un travail main dans la main avec France Alzheimer en somme et désormais formalisé par cette charte. A noter qu’une soixantaine de communes du département ont signé un document semblable, nommé « charte ville aidante » en faveur donc d’une société plus inclusive.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article