La chasse à l'homme se poursuit au Lardin-Saint-Lazare


31 mai 2021 - 672 vues

Le village bouclé, plus de 300 gendarmes déployés, GIGN, équipe cynophile, jusqu'à 7 hélicoptères dans le ciel de Dordogne et des engins blindés au sol. La commune de moins de 2.000 habitants fait la Une des JT depuis hier. Depuis qu'un homme de 29 ans a tiré en direction des gendarmes alors qu'ils intervenaient dans le cadre d'un différent familial. Des violences conjugales contre son ex-femme et son compagnon sur lequel il a tiré sans le blessé. C'était dans la nuit de samedi à dimanche. L'homme, un ancien militaire, père de 3 enfants, a pris la fuite dans un secteur boisé et accidenté. Considéré comme dangereux et armé d'un fusil de chasse de gros calibre et d'un couteau, il a déjà été condamné à 4 reprises pour des violences sur sa compagne et porte un bracelet électronique. Ce qui a d'ailleurs permis aux forces de l'ordre de le localiser et de le contenir, à priori, dans une zone de 4km².

Et le préfet a invité, hier, les habitants du Lardin à rester chez eux.

Confinés hier et aujourd’hui encore. Les écoles du secteur resteront fermées et les transports scolaires ne desserviront pas naturellement les arrêts situés sur les axes bouclés par les forces de l'ordre. Une demi-douzaine. Des déviations ont été mises en place.

L’opération s'annonce longue, a prévenu le préfet, hier soir. Le représentant de l'Etat qui souhaite éviter toute effusion de sang de part et d'autre.

Photo : gendarmerie de la Dordogne