L'Office de tourisme de Bergerac un peu moins fréquenté qu'en 2020


08 octobre 2021 - 458 vues

Alors que quelques touristes se promènent encore dans les rues de Bergerac, l’heure est au bilan pour l’office de tourisme.

Bilan d’une saison estivale de nouveau marquée par la crise sanitaire.

Et si l’an dernier, à la sortie du confinement, l’été avait été exceptionnel avec 32.813 visiteurs qui ont poussé les portes de l'Office de tourisme entre juin et septembre, cette année a été un peu plus en dent de scie. 

« Contrairement à l’année dernière où la saison avait démarré très fort dès le début juillet. Là, ça a été un tout petit peu plus long à démarrer. Le mois de juillet était un peu inférieur et le mois d’août a été très bon. Et globalement sur la saison, c’est-à-dire si on prend les 4 mois de juin à septembre, on est à -3,4 %. » Claude Clament, responsable de l’accueil de l’office de tourisme de Bergerac.

Soit 1.100 visiteurs de moins. Rien de dramatique. Des visiteurs venus surtout de l’hexagone. Ce n’est pas une surprise, mais les chiffres sont impressionnants. Les Français représentent 93 % des touristes qui se sont arrêtés à Quai Cyrano contre 60 % avant la crise. Parmi eux de nombreux habitants de la région, mais aussi des Bretons, des gens du Nord ou de la région parisienne.

Côté touristes étrangers la tendance observée l’an dernier se confirme. Les Britanniques restent les grands absents. Ils ont laissé la place aux Néerlandais et aux Espagnols.

Au-delà de la crise sanitaire, ce qui aurait pu changer la donne cette année, c’est l’instauration abrupte du pass sanitaire, en plein mois de juillet. Certains touristes se sont retrouvés bloqués là à ne pouvoir rien faire, explique Claude Clament qui estime toutefois que cela aurait pu être plus problématique.

« Globalement j’ai l’impression que ça a été quand même assez bien accepté alors bien sûr il y a eu des râleurs, mais enfin je pense que c’est assez bien passé. Même au niveau des restaurateurs, les retours qu’on a sont assez positifs. On a pu questionner des hébergeurs ou même des prestataires de loisirs qui nous ont dit qu’ils avaient fait une très bonne saison. »

La gestion du pass sanitaire qui a sans doute été plus compliquée pour les équipes de l’Office de tourisme qui, par ailleurs, n’ont pu avoir recours, cet été, à du personnel supplémentaire.

Sachez que Quai Cyrano restera ouvert 7 jours sur 7 jusqu’à la fin des vacances d’octobre avant de réduire la voilure pour l’hiver, même si l’objectif est de développer les ailes de saison.