L'Attache Rapide étend sa collecte des biodéchets aux particuliers


15 février 2022 - 1197 vues

À Bergerac, un coup de pouce supplémentaire pour être un peu plus respectueux de l’environnement. Et il vient, une fois encore de l’association l’Attache Rapide. L’asso qui à partir d’aujourd’hui propose un nouveau service, à savoir la collecte des biodéchets des particuliers.

Jusque-là, l’Attache Rapide s’était employée à développer le ramassage, à vélo, des biodéchets des professionnels, surtout des restaurants de Bergerac, en vue de l’obligation du tri à la source des biodéchets d’ici fin 2023.

Place maintenant donc aux particuliers. Un service qui s’adresse à ceux qui n’ont pas la possibilité de composter chez eux. Une proposition qui n’était pas forcément dans les projets de l’association, en tout cas pas dans l’immédiat, mais qui viendrait répondre à de nombreuses sollicitations.

Concrètement, pour en bénéficier, il faut adhérer à l’asso et apporter une participation financière, participation libre. Il suffit ensuite d’apporter ses biodéchets sur l’un des points de collecte. Deux possibilités : le mardi après-midi sur le stand de Rémi, sur le marché bio devant l’église Notre-Dame et puis un samedi par mois, le matin, sur le stand de Bergeracois en transition. Des points de collecte pas vraiment choisis au hasard. 

« Autour des biodéchets, il y a vraiment un enjeu de partager, de sensibiliser, de parler, d’expliquer comment ça fonctionne, etc. Et c’est vrai que du coup être au niveau des marchés, pouvoir être dans l’échange, montrer la dynamique et puis inciter d’autres ménages à venir faire le geste, c’est vraiment essentiel en fait. » Hélène Bromblet, co-fondatrice de l’Attache Rapide.

Et d’un point de vue pratique, notez que l’Attache Rapide peut mettre à disposition des sceaux de récupération.

Ensuite, comme pour les professionnels, les biodéchets collectés sont emmenés, à vélo, au composteur de l’Ehpad de La Madeleine pour nourrir les Jardins du Cœur, ou bientôt, aussi, au composteur du tiers lieux CéLA.

Par contre, contrairement à l’activité dédiée aux professionnels, il n’y a pas véritablement d’objectif à atteindre à travers ce dispositif. En tout cas pas d’objectif financier. L’essentiel, là est ailleurs. 

« Pour les particuliers, le modèle, il n’est pas autour de la partie économique. On a vraiment envie de sensibiliser. On a envie de faire adhérer un plus grand nombre, de parler du tri des biodéchets, de répondre à cette demande qui existe quand même sur le territoire de pouvoir avoir des solutions de tri des biodéchets. Et aussi, c’est une façon pour nous d’expérimenter parce que l'on est aussi un support d’expérimentation et donc on veut pouvoir tester, voir ce qui peut marcher et ce qui pourrait être répliqué à plus grande échelle sur le territoire. » Hélène Bromblet

Parce que s’il est bien une constante dans les projets de l’association, c’est cette volonté que les collectivités se saisissent de ces outils.

En attendant, pour plus d’infos ou pour adhérer à cette collecte des biodéchets à destination des particuliers, rendez-vous cet après-midi sur le marché bio de Bergerac devant l’église ou sur le site internet de l’Attache Rapide.

L’asso, qui au passage, sachez-le, organisera son assemblée générale le 5 mars au foyer du TROC, à l’espace Jacques Lagabrielle, dès 9h.

L'Attache Rapide recrute ! 

Au-delà de rechercher de nouveaux bénévoles, l'association est également à la recherche d'un Service Civique. Poste à pourvoir au 15 mars pour une durée de 6 mois. Il s'agira de promouvoir la collecte des biodéchets et le réemploi du verre auprès de public divers. On parle donc surtout de communication à travers la découverte d'enjeux environnementaux. 

Plus d'infos en cliquant ici