Ils font vivre la mémoire photographique du Bergeracois


20 mai 2022 - 1004 vues

Une conférence, demain à Bergerac sur un siècle de photographies en Bergeracois. Conférence proposée par l'université du temps libre et animée par Michel Lecat, le fondateur et président de l'association Patrimoine photographique en Bergeracois. L'asso qui depuis 2016 s'est donnée pour mission de collecter, conserver et mettre à disposition du public des images du Bergeracois au 20e siècle. Elle a dans ses cartons quelque chose comme 500.000 clichés dont déjà 54.000 accessibles sur son site internet. Mais il en reste tout de même 400.000 à numériser. Un travail titanesque pour la douzaine de bénévoles qui se retrouvent chaque semaine. Sans compter qu'il faut également retracer l'histoire qui se cache derrière ces photos. Des histoires, Michel Lecat, va justement en partager quelques-unes demain lors de la conférence.

"Ça va être l'histoire de ma famille de photographes, qui a donc photographié toute la vie bergeracoise du 20e siècle. Et puis différents événements marquants. Je pense à Louis Bernicot qui a fait un tour du monde avec une petite coque de noix dans les années 30 et qui est reçu à la municipalité. Il y a aussi les Indochinois et puis quelques histoires de la guerre. Je vais raconter l'histoire de ces juifs qui venaient de Prague, qui étaient réfugiés à Bergerac pendant la guerre et qui cherchaient un moyen de se réfugier aux Etats-Unis."

Une histoire que Michel Lecat a retracé à partir d'une simple photo d'identité. À découvrir donc demain à partir de 14h30 (conférence de 15h à 19h) à la maison des syndicats à Bergerac. Il faudra compter 5 euros par personne

Expos, applis, centre de la photo, l'asso est partout

Au-delà des conférences ou expos, comme celle actuellement installée au musée du tabac et celle à venir en septembre pour les 100 ans de la Revue, l'asso Patrimoine photographique en Bergeracois continue de travailler à son site internet, qui rencontre un grand succès ainsi que sur plusieurs applications de réalité augmentée. Dorie, déjà mise en place par le Département et la CAB et qui permet de découvrir, au fil de la voie verte, les photos de la batellerie du début du 20e. Et puis d'ici à quelque temps le même principe sera repris pour découvrir les anciennes boutiques bergeracoises. Un projet mené avec la mairie de Bergerac cette fois dans le cadre de la refonte des "Pas de Cyrano". Ce n'est pas pour tout de suite. 

Et puis le gros projet auquel devrait être associée l'asso, c'est celui du centre de la photographie dans lequel, Laurence Rouan, l'adjointe à la ville en charge de la culture, assure que le fonds photographique aura sa place. Mais Michel Lecat voit encore plus loin :

"Nous avons depuis 10 ans un travail d'intérêt général que nous menons seuls, mais que nous ne pourrons pas mener indéfiniment parce que nous sommes des retraités, donc le temps nous est compté. Je pense que c'est un projet qui a vocation à être repris par une collectivité."

"Pourquoi pas", répond Laurence Rouan. Mais tout reste à travailler. Le temps est aux études concernant ce centre de la photographie qui ne devrait pas ouvrir ses portes avant 2024.

D'ici là, l'association Patrimoine photographie en Bergeracois va poursuivre sa collecte de fonds photographiques. D'ailleurs si vous avez des archives de la vie Bergeracoise dans des cartons à la maison, l'asso est preneuse. Elle recherche aussi toujours plus de bénévoles et invite tout un chacun à s'investir à travers l'identification des photos postées sur la page facebook Galerie Photo Bondier-Lecat.

Association Photographique du Patrimoine Bergeracois 

06 85 66 41 11

mlecat@2peb.org