Elections : les perdants donnent-ils des consignes de vote ?


22 juin 2021 - 511 vues

Les élections, la suite et les régionales d’abord.

Vous le savez, ils étaient 5 à prétendre au second tour en Nouvelle-Aquitaine. Et bien ils seront 5 à priori face aux électeurs dimanche. Aucun accord n’a pu être trouvé entre Alain Rousset, le socialiste sortant, et Nicolas Thierry d’Europe Ecologie Les Verts. Pas d’accord non plus entre LREM et LR. Nicolas Florian ayant fermé la porte à Geneviève Darrieusecq. Le Front National d’Edwige Diaz est également qualifié.

Au niveau des départementales maintenant.

Au surlendemain du premier tour, les candidats encore en lice comptent leurs soutiens.

Sur Bergerac 1, comme sur Bergerac 2, vous le savez, les électeurs seront confrontés dimanche, à un duel droite / gauche ou plus précisément majorité départementale sortante contre majorité municipale de Bergerac.

Quelques échanges ont pu avoir lieu entre les candidats mais en dehors du soutien écrit du PCF aux candidats de gauche sur l’ensemble du département pour faire barrage à la droite et à l’extrême droite, les consignes de vote se font rares.

Pour Génération.s et Europe Ecologie Les Verts qui étaient des composantes des binômes Tejerizo/Mallard et Caravannier/Taveau sur Bergerac 1 et 2. Pas de consigne. Il faut dire que là tout se jouait au niveau régional et il n’y a pas eu d’accord possible.

Sur Bergerac 1, pas de consigne de vote naturellement du côté d’Adib Benfeddoul, le conseiller départemental sortant qui est arrivé en 4e position. Il faut dire qu’il était jusque là déjà dans l’opposition des deux soutiens des binômes restants. Chacun sera libre de ses choix dit-il.

C’est un peu plus compliqué du côté de La France Insoumise et du NPA où visiblement tout le monde n’est pas tout à fait d’accord. Quand certains refusent tout soutien à quiconque, d’autres nous ont confié qu’à titre personnel, ils conseilleront plutôt de voter pour le binôme de gauche.

A noter que sur Bergerac 2, Dominique Rousseau est lui aussi plutôt ambiguë sur sa position. Pas de consigne de vote de sa part. Mais lui réaffirme son soutien à Germinal Peiro tout en refusant de l’accorder au binôme qui le représente à savoir Frédéric Delmarès et Cécile Labarthe. «Parce que je ne suis pas du tout en accord sur la manière dont ils gèrent le canton », nous a t-il redit.

Plus que les soutiens donc ce sera sans doute la participation qui pourra faire basculer le résultat des élections, dimanche.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article