Elections départementales et régionales : pas vraiment de surprise en Bergeracois


28 juin 2021 - 650 vues

L’actualité ce matin c’est bien entendu les élections départementales et régionales. Le 2e tour avait lieu hier.

Avec une participation sensiblement identique à la semaine dernière, 40,7 % pour les régionales en Dordogne, aux alentours de 41 % pour les départementales.

Au niveau de la Région, le socialiste Alain Rousset, est sorti à nouveau vainqueur des urnes hier, devant la candidate du Rassemblement National, Edwige Diaz. En Dordogne, même classement, Alain Rousset avec Delphine Labails en tête avec 45,28 % des suffrages exprimés. 20,55 % pour le RN. En 3e position, les Périgourdins ont placé Nicolas Florian et Jonathan Prioleaud pour Les Républicains avec 12,28 %. Nicolas Thierry et Marilyne Forgeneuf pour les Verts obtiennent 12,06 % et Geneviève Darrieusecq pour La République en marche, portée en Dordogne par Jérôme Peyrat, se classe en dernière position avec 9,83 %.

Le département lui aussi reste socialiste avec toutefois un léger recul de la majorité sortante.

Sur Bergerac 1 et 2, pas vraiment de surprise.

Sur Bergerac 1 c’est le binôme de droite Josie Bayle / Christophe Rousseau qui l’emporte avec 56,11 % des suffrages exprimés devant Thierry Larelle et Hélène Lehmann. Un canton où l’abstention atteint quasiment les 70 %.

« Je voulais vous dire notre émotion à tous, parce que je crois que jamais aucun combat n’est gagné d’avance. Je pense qu’on a une équipe qui a fait un gros travail pendant plusieurs mois en restant digne et d’ailleurs je voulais souligner le fait que cette campagne de 2nd tour s’est faite sur les idées. Alors après, effectivement notre combat aussi, à nous, c’est de redonner aux gens l’envie de faire de la politique, l’envie d’adhérer à des idées, ne pas promettre des choses qu’on ne peut pas tenir et recentrer le débat sur ce qui fait le quotidien des gens de manière à leur dire on est là, on est présents. Et je pense que par là, on a un large levier pour redonner aux gens l’envie de faire de la politique. » Christophe Rousseau, élu conseiller départemental Bergerac 1.

Le binôme qui sera dans l’opposition donc et qui développera sa stratégie, avec les autres binômes de droite, dans les jours qui viennent. Josie Bayle et Christophe qui annoncent déjà qu’ils ne feront pas d’opposition systématique. « Les projets qui vont dans le bon sens, on les soutiendra et on essayera aussi de montrer l’importance des projets de Bergerac, la 2e ville du département », assure le binôme.

En face, forcément la déception est importante mais Thierry Larelle et Hélène Lehamnn se félicitent d’avoir su capter quasiment l’ensemble des voix de la gauche. Et le combat, pour l’équipe, est loin d’être terminé.

« C’est vrai que Bergerac est tout à fait atypique dans le paysage départemental et reste vraiment ancré à droite. Donc il va falloir maintenant qu’on travaille sur cette bonne base (43,89 % des voix, ndlr) pour les échéances à venir. On ne va rien lâcher sur ce canton et puis on va continuer à travailler auprès des associations, des habitants, etc. pour vraiment porter nos valeurs de solidarité, de proximité et d’écologie. » Hélène Lehmann.

Sur Bergerac 2, pas de surprise non plus, c’est naturellement que le binôme de gauche sortant Frédéic Delmarès / Cécile Labarthe repasse. Ils ont obtenu 61,35 % des voix sur la base d’une participation quasiment identique à la semaine précédente. Eux aussi ont quasiment fait le plein des voix de la gauche du 1er tour. 

« Ce qui fait plaisir c’est le score que l’on fait dans toutes les communes alentours notamment à Saint Nexans où on fait 83 %, Creysse 75, Mouleydier 60, quelque chose comme ça (59,5 %, ndlr) et puis même sur Bergerac où on est en tête finalement dans la grande majorité des bureaux à part celui de la mairie et le 21 où on est à égalité, sinon effectivement on peut dire que c’est une belle progression par rapport à 2015. On va avoir une belle majorité au Département pour pouvoir appliquer tout ce que l’on a dit pendant la campagne. » Cécile Labarthe, conseillère départementale.

Les bons scores sur la ville de Bergerac, eux aussi les revendiquent, le binôme Christophe-David-Bordier / Sophie Tomas qui se satisfait, malgré sa défaite de sa campagne.

« C’est une belle défaite. On remercie d’abord tous les électeurs qui ont voté pour nous. On était content d’être déjà au 2e tour, donc on fait un score honorable. Pour une première moi je suis hyper contente. » Sophie Tomas.

« Et surtout le motif de satisfaction c’est que sur Bergerac, sur la ville de Bergerac, nous sommes très très proches de l’équipe Labarthe / Delmarès. On consolide nos forces sur la mairie de Bergerac, sur la municipalité de Bergerac et en tant qu’adjoint je suis heureux de pouvoir le dire. » Christophe David-Bordier.

Notez que sur le canton de La Force, c’est Pascal Delteil et Raphaëlle Lafaye qui l’emportent face à Thierry Auroy-Peytou et Nathalie Trapy. Ça s’est joué à 84 voix là-bas.

Et puis en sud Bergeracois, Jérôme Bétaille et Sylvie Chevallier ont été élus hier avec 53,45 % des suffrages.

L’élection du président du conseil départemental aura lieu jeudi. Pas de surprise à attendre à priori là non plus.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article