Départementales Bergerac 2 - Le binôme Taveau/Caravannier issu de Bergerac en Commun


16 juin 2021 - 645 vues

La suite des présentations des candidats aux départementales sur le canton de Bergerac 2 cette semaine.

On poursuit avec le binôme Catherine Taveau/Pierre Caravannier. Ils représentent le collectif constitué autour du PCF, des Verts de Génération.s et de citoyens.

Catherine Taveau est professeur de maths dans l’enseignement supérieur. Sans étiquette, elle figurait sur la liste de Bergerac en commun pour les municipales.

Pierre Caravannier, retraité, apiculteur bio, est encarté Europe Ecologie Les Verts. Il avait été candidat aux précédentes départementales en tant que remplaçant de Lionel Frel. Sur la même affiche on trouvait également à l’époque Marie-Jeanne Daniès, aujourd’hui remplaçante de Catherine Taveau. Marie-Jeanne Daniès, retraitée de la poudrerie. Elle a été maire de Saint-Nexans. Encartée Europe Ecologie Les Verts elle a également été présidente d’un CIAS. Sylvain Jousse, membre de Génération.s est lui le remplaçant de Pierre Caravannier. Il est retraité de l’éducation nationale et de l’agriculture.

Une équipe ancrée à gauche qui ne se montre pas très tendre avec Germinal Peiro et notamment son bilan écologique :

« Si socialement, il (Germinal Peiro,ndlr) ne se débrouille pas trop mal, écologiquement c’est nettement moins bon. » Pierre Caravannier.

« Il est un peu loin du compte. Il a lancé Beynac pour refaire quelque chose qui avait été prévu il y a 30 ans, qui n’avait pas abouti. On dirait que certains élus veulent laisser leur marque sur une réalisation physique pour que l’on dise, ça c’est le pont de machin, la cathédrale de truc… On est pas là pour ça. On est là pour servir les citoyens. » Marie-Jeanne Daniès.

« Il faut absolument qu’on s’oriente sur un projet départemental qui corresponde aux habitants. Pas sur des projets qui correspondent à l’industrie ou à un développement économique qui nous amène dans un mur actuellement.» P. Caravannier

Et comme leurs homologues sur Bergerac 1, le quatuor milite pour que la Dordogne devienne un territoire de justice sociale et de transition écologique en soutenant notamment les projets d’énergies renouvelables, en passant toutes les cantines en 100 % bio ou encore en ouvrant la réflexion d’un RSA pour les 18-25 ans. L’équipe qui entend également créer un pass culture et sport pour les jeunes et les foyers modestes mais aussi moduler le montant des indemnités allouées aux conseillers départementaux en fonction de leur participation aux séances plénières…

Sont également candidats sur ce canton : Frédéric Delmarès et Cécile Labarthe soutenus par Germinal Peiro, Christophe David-Bordier et Sophie Tomas, soutenus par Jonathan Prioleaud, Dominique Rousseau et Régine Gardette, divers gauche et Alain Rodriguez et Nadine Patraux avec les idées du rassemblement national mais sans l'étiquette.