Déconfinement en Dordogne : Pas question de se relâcher

You are currently viewing Déconfinement en Dordogne : Pas question de se relâcher
  • Publication publiée :11 janvier 2022
  • Post category:Actus


30 avril 2020 – 1643 vues

Pas de fête des voisins, pas de retrouvailles familiales en grand comité mais toujours la vigilance et le respect des gestes barrières. A l’approche du déconfinement, le préfet, lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce matin, a de nouveau appelé les Périgourdins à ne pas se relâcher au risque de voir l’épidémie repartir de plus belle.

Le département de la Dordogne sera classé vert si tous les indicateurs restent positifs. Début de déconfinement donc le 11 mai mais non sans certaines précautions.

Pour ce qui est des écoles, des sondages ont été lancés pour connaître les décisions des parents, libres de renvoyer ou non leurs enfants à leur scolarité. Les tendances permettront de déterminer les dispositifs qui seront mis en place en fonction naturellement des décisions gouvernementales mais adaptés au cas par cas. Et face aux réticences exprimées par certains élus notamment, Frédéric Périssat demande à ce qu’il n’y ait pas de position de principe. Le dialogue doit primer.

L’autre enjeu, pour le préfet ce sont les marchés. Après le 11 mai, on parlera d’autorisation sauf restriction mais il ne sera pour autant pas possible de revenir à la configuration pré-confinement. Pas question de sortir le barriérage, de rapprocher les étals et de se masser devant les stands.

En ce qui concerne la fréquentation des commerces, les modalités de contrôle ne sont pas encore connues mais là aussi le préfet en appelle au bon sens et au civisme de chacun.

Si le département est en vert par ailleurs, c’est qu’il dispose des moyens suffisants pour la mise en place des tests. Concrètement, nous allons revenir à la phase 1 du plan de lutte contre la crise. A savoir les personnes suspectes qui seront testées tout comme les personnes de leur entourage. Et pour le moment la capacité du département à répondre à la demande de tests est donc largement suffisante, assure Frédéric Périssat. 80 tests réalisés chaque jour dans le département actuellement pour une capacité de 300.

D’ici au déconfinement, les contrôles se poursuivent. 197142 contrôles précisément effectués depuis le début du confinement. 15 personnes ont été placées en garde à vue pour non respect du confinement. 3 condamnées à de la prison ferme.

Enfin du côté des aides aux entreprises. 6.288 établissements ont fait des demandes d’activité partielle depuis le début de la crise. Cela concerne près de 42.000 salariés. 9 millions et demi d’euros débloqués en Dordogne au titre du fond de solidarité. Ce qui fait de la Dordogne le 4e département a bénéficier de ce fond de solidarité. Enfin près de 600 entreprises ont fait des demandes de report de charges fiscales pour un montant total de 8,5 millions d’euros.