Culture : une vraie Claque en vue ce week-end


13 septembre 2021 - 828 vues

Après la Caresse, la Claque. Le festival qui revient pour une 6e édition.

Après un événement en version réduite, l’an dernier, à cause de la crise sanitaire, c’était La Claque revival, retour aux choses sérieuses cette année avec 2 jours de festival les 17 et 18 septembre, au château Monplaisir, à Prigonrieux, toujours.

Vous le savez, c’était prévu pour le mois de juin, mais là encore, les contraintes sanitaires ont remis en cause l’organisation du festival. L’asso s’était alors consolée en organisant La Caresse, un festival beaucoup plus posé. Et si la question de maintenir ou non le festival s’est de nouveau posée avec l’instauration du pass sanitaire, la volonté de continuer à faire découvrir des choses que l’on entend pas ailleurs, a été plus forte. 

« On veut renouer vraiment avec ce qu’a fait La Claque depuis le début c’est à dire à la fois des propositions artistiquement un petit peu étonnantes, un petit peu exigeantes et beaucoup d’énergie et ce caractère vraiment de fête. De faire danser les gens, c’est quelque chose qu’on est heureux de pouvoir retrouver là en septembre. » Antoine Hoppenreys, le président de l’asso La Claque.

L’asso qui a donc repris, en grande partie, la programmation qui était prévue pour l’édition 2020.

« On a Cyril Cyril qu’on est super heureux de faire jouer. Ça fait longtemps qu’on les avait en tête. On était peut-être un peu trop petit avant pour proposer ça. Ils viennent de Suisse. On est très heureux qu’ils puissent venir avec un de leurs groupes compagnon qui s’appelle Amami, pas forcément connu du grand public mais qui est un groupe dont on entendra certainement parler. Et puis peut-être un 3e groupe qui a servi de base vraiment à la construction de la programmation. C’est le groupe Bacchantes. C’est quelque chose de vraiment très beau avec 4 femmes qui sont issues de projets musicaux très différents avec beaucoup de voix, beaucoup d’harmonies, d’une puissance très brute aussi. » Antoine Hoppenreys

Et en plus de la musique, cette année encore d’autres propositions artistiques et notamment du cirque contemporain. Et puis cette volonté, plus que jamais, d’attirer tous les publics avec notamment cette randonnée musicale ambiance jazz organisée en collaboration avec Prigo-Rando. Randonnée suivi d’un repas local.

En moyenne La Claque attire 200 à 300 personnes le vendredi et 600 à 700 sur la journée du samedi. Conscient que ces chiffres seront peut-être un peu plus dur à atteindre cette semaine, Antoine Hoppenreys compte tout de même sur l’aura grandissante du festival. Un festival qui dépasse maintenant les frontières du Bergeracois avec un public d’initiés venu de tout le Sud-Ouest. Mais un festival que l’asso ne veut pas voir prendre trop d’ampleur pour conserver la convivialité qui le caractérise. « La qualité d’écoute est essentielle », confie Antoine qui n’a pas non plus envie de quitter le site du château de Monplaisir. Le site du festival qui sera réaménagé cette année, là aussi pour mieux en profiter.

Le festival La Claque c’est donc vendredi et samedi. La billetterie est ouverte sur le site internet de l’asso. Comptez de 8 à 18 euros.