Contournement de Beynac : Nul besoin d'une autorisation supplémentaire pour démolir les travaux, selon le Préfet


13 janvier 2021 - 406 vues

Un rappel du Préfet à l'occasion d'une rencontre, hier soir, avec des représentants de l'association Sepanso et de l'association Défendre l'Intérêt Général en Dordogne.

Frédéric Périssat qui a réitéré, je cite, "la position constante de l'Etat sur ce dossier depuis que la décision de justice est devenue définitive", tout en précisant que le Président du Conseil départemental n'a pas besoin d'attendre d'autres autorisations, notamment environnementales, pour entamer la démolition. Un argument avancé par Germinal Peiro pour justifier le non avancement de la déconstruction. "L'injonction de démolition et de remise en état du site prononcée par la juridiction vaut autorisation environnementale", a précisé le Préfet de la Dordogne.

De nouveau devant la Cour

Pour rappel, la Cour administrative d'appel de Bordeaux avait donné un an au Conseil départemental pour remettre le site en état. Un délai qui a été dépassé le 10 décembre 2020, sans que rien ne soit fait.

Les représentants des associations ont prévenu la Préfecture qu'une nouvelle requête avait été déposée devant la Cour administrative d'appel de Bordeaux pour ordonner l'exécution de la décision.

Affaire à suivre donc.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article