Budgets primitifs 2021 de la CAB : la nouvelle médiathèque cherche encore sa place


23 février 2021 - 484 vues

Au total, ce sont 17 budgets qui ont été votés, hier soir : un principal et 16 annexes. Pour plus de 112 millions d’euros : 67 millions de fonctionnement et 45 d’investissement.

« C’est un budget [2021, Ndlr] conforme aux débats d’orientations budgétaires du mois dernier, marqué par un esprit de prévoyance, de solidarité et dans le respect de la maîtrise de la dette », a précisé le président de la CAB, Frédéric Delmarès, en introduction.

L’agglo prévoit en effet de faire appel à l’emprunt de plus de 2,4 millions d’euros (2.464.583,02) dans son budget d’investissement. « Vous voyez qu’on est resté dans les clous qu’on s’était fixés », s’est félicité Jean-Jacques Chapellet, 2e vice-président en charge des finances. Une enveloppe de 450.000 euros est également prise en compte pour les dépenses imprévues. « Un petit matelas », a-t-il dit, au cas où.

Parmi les nouvelles opérations menées cette année, on relèvera 2 millions d’euros pour des travaux de voirie, 810.000 euros pour la voie verte, ou encore 1 million 580.000 euros pour la piste d’athlétisme à Bergerac.

Et la Médiathèque?

Pour Julie Tejerizo, élue communiste à la ville de Bergerac, il est regrettable qu’aucune proposition ne soit faite pour la Médiathèque. « J’ai l’impression que l’existant se dégrade et que tout le monde regarde ailleurs », a-t-elle déclaré en rappelant que la gratuité serait également un véritable atout pour les habitants sans engager une perte financière insurmontable pour l’agglo.

Refusant l’idée de cette gratuité totale, le président de la CAB préfère imaginer un tarif en fonction des revenus de chacun, et assure qu’une nouvelle médiathèque est toujours le souhait de l’agglomération qui n’attend finalement que le choix d’un lieu par la ville de Bergerac pour s’engager.

De son côté, le maire de la commune Jonathan Prioleaud, également 1er vice-président chargé du développement économique, a rappelé que les discussions sont toujours en cours pour trouver le meilleur emplacement possible. Un emplacement qu’il veut près de la place Gambetta pour « qu’il y ait une animation culturelle sur le haut de la ville et à proximité du centre culturel », a-t-il souligné, avant de rappeler que cette nouvelle médiathèque est bien inscrite dans l’opération Cœur de Ville, mais que sa construction n’est pas prévue avant 2024.

Pour les élus de l’opposition bergeracoise, la municipalité doit, je cite « cesser de tergiverser sur le lieu d’implantation. »

« La médiathèque doit être intégrée dans la reconfiguration du Centre Culturel Michel Manet », ont précisé les élus de la liste Bergerac avec Confiance, Fabien Ruet en tête, dans un communiqué de presse hier soir. Les élus qui réitèrent la proposition d’intégration du gymnase Jean Moulin afin de réaliser un tiers lieu ouvert à la fois sur la place Gambetta et sur le quartier Jean Moulin.

Taxe sur le foncier bâti

Notez enfin qu’après ces budgets primitifs, l’augmentation de la taxe sur le foncier bâti a été votée à la majorité.

« Une augmentation des taux et non de la fiscalité », a martelé le président de la CAB. Un élément de langage, selon Julie Tejerizo. « Les gens ne sont pas dupes : Multiplier par cinq le taux sur le foncier bâti est bien une hausse d’impôt et non une compensation », a-t-elle insisté.

? Écouter le sujet  

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article