Bergerac : Les restaurateurs impatients d'accueillir à nouveau des clients


12 mai 2021 - 623 vues

Dans toute juste une semaine, les cafés et restaurants vont enfin pouvoir accueillir du public, alors vous le savez, en terrasse, uniquement et ce jusqu’au 9 juin. Date promise pour une réouverture en salle. D’ici là les terrasses ne pourront offrir que 50 % de leur capacité. On ne pourra pas non plus être plus de 6 à table avec un couvre-feu, qui plus est, à 21h. Mais qu’importe, malgré les restrictions, les restaurateurs Bergeracois sont plus qu’impatients de recevoir à nouveau leurs clients. Pour certains, rouvrir au 19 est même impératif. Yves Rasqué, n’a pas encore pu ouvrir son restaurant, D’un terroir à l’autre, depuis qu’il a repris l’enseigne il y a 4 mois et demi. Et c’était trop tard pour toucher les aides du gouvernement. Alors même avec la perspective de ne pouvoir dresser que 3 à 7 tables, le restaurateur n’a eu aucune hésitation.

"Pour nous, comme on est sur zéro, c'est chaque table qui compte. On ne pense même pas à laisser la porte fermée. Si ça fonctionne, ça fonctionne, si ça ne fonctionne pas, ça ne fonctionne pas. En tout cas on a pas le choix." Yves Rasqué, D'un Terroir à L'autre. 

Pas le choix et le ras le bol aussi de ne proposer que des plats à emporter...Mathilde Asselin du restaurant Aux Tabliers Noirs et son conjoint ont lancé leur affaire en octobre dernier et n’ont pu profiter du service en salle que durant un mois.

"On s'est posé la question. On s'est dit est-ce qu'on ne rouvrirait pas directement le 9 juin ? Et en fait ça aurait voulu dire on repart sur de l'emporté et je dois vous avouer qu'on en a fait sept mois et que ce n'est pas notre métier finalement. Le contact des clients ça manque et puis de se lever le matin, d'avoir l'adrénaline du service, toutes ces choses qu'on aime en restauration, ça manque trop. Et on préfère se dire on ne va ouvrir comme ça que quelques semaines et puis s'il y a un jour de pluie par-ci par-là tant pis mais avoir de nouveau des clients à table, servir à table, c'est quelque chose qui nous manque trop". Mathilde Asselin, Aux Tabliers Noirs.

La terrasse de l’établissement rouvrira un peu plus tard, le 25 mai avec une dizaine de couverts. Le couple veut se laisser le temps de bien faire les choses et sa nouvelle carte notamment.

Et donc la pluie dont parlait Mathilde Asselin c’est bien entendu la crainte des restaurateurs qui devront là aussi s’adapter. Mélanie Legrand du restaurant le Vin’Quatre proposera 7 couverts en terrasse.

"Comme je dis à chaque réservation, c'est sous réserve de conditions météorologiques bien entendu. On a des protections mais pas suffisantes. Donc on proposera aux clients soit d'annuler la table, soit de prendre à emporter. J'essaye désespérément de trouver une solution pour essayer de couvrir, protéger mes clients. J'espère que la ville de Bergerac va nous soutenir là-dessus." Mélanie Legrand, le Vin'Quatre. 

Le Vin’Quatre qui s’adapte aussi aux contraintes du couvre-feu, poussé à 21h au 19 mai. Le restaurant bouleversera ses habitudes et ouvrira le midi en semaine jusqu’au 9 juin.

"21h c'est un peu tôt. Les gens qui viennent chez nous prennent leur temps le soir. Et puis je ne peux pas obliger les gens à venir tôt dans la soirée pour partir tôt. Ce n'est pas notre devise. Notre devise c'est vous prenez la table, vous l'avez pour la soirée." Mélanie Legrand.

Aux Tabliers noirs comme au restaurant D’un Terroir à l’autre on se lancera quand même sur des services certains soirs avec des créneaux de réservation qu’il faudra impérativement respecter au risque de perdre sa place.

Les réservations ou demandes qui sont déjà nombreuses depuis l’annonce du calendrier du déconfinement. 

"Déjà en novembre, on avait des réservations pour le 20 janvier quand on était censés rouvrir le 20 janvier. Donc les gens s'y étaient pris 3 mois à l'avance. Ils n'en peuvent plus. De toute façon, nous on l'a vu, les deux derniers mois d'emporté les chiffres ont été beaucoup plus bas. Les gens en ont eu marre." Mathilde Asselin.

Même constat et beaucoup d’optimisme pour la suite pour un autre nouveau venu sur la place Bergeracoise. Le Rôtisseur de Notre-Dame qui va ouvrir à la fois sa boutique traiteur et la terrasse de son restaurant le 19 mai.

"Moi je suis très confiant sur le fait qu'on va faire quelque chose de bien et que les gens vont y adhérer. Puis ensuite je pense que la réouverture des terrasses puis des restaurants dans leur intgralité, ça va être la foire d'empoigne. Les gens sont tellement à bout psychologiquement. Moi, il y a des gens qui s'arrêtent et me disent on en rêve la nuit. Des gens qui rêvent la nuit qu'ils sont en terrasse et qu'ils bouffent avec des copains ou de la famille quoi. On en est là..." Stéfan Laugénie, Le Rôtisseur de Notre-Dame. 

Allez, il ne reste plus qu’une semaine à patienter et après, Stéfan Laugénie le promet, si vous vous sentez de manger un poulet le 19 mai à 10h du matin en terrasse, bien entendu, et bien il vous le préparera !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article