Beau C'est Festival : "Maintenir quoiqu'il en coûte"


10 août 2021 - 2109 vues

Nouvelle édition, ce week-end, du Beau c’est Festival. Le festival monté par l’association Passerelles.

Après avoir fait l’impasse l’an dernier, à cause de la crise sanitaire, l’équipe du festival, qui prend traditionnellement place dans le petit village de Bosset, en Bergeracois, revient plus motivée que jamais pour cette 5e édition.

Au programme toujours du théâtre et de la musique avec la particularité cette année de délocaliser la soirée théâtre du vendredi sur la commune voisine de Lunas. « Les Ploucs le font depuis 30 ans. On veut nous aussi essayer de tomber les murs pour travailler avec d’autres communes, d’autres associations », justifie Stéphane Dugué, le co-fondateur du festival.

Le Beau c’est Festival qui aurait pu ne pas avoir lieu cet été encore. Les discussions ont été nombreuses à chaque annonce gouvernementale mais finalement la décision a été prise de maintenir.

« On était un peu, comment dire, pas pris au piège, mais c’est le serpent qui se mort la queue. Si on le fait pas on va avoir des subventions à rendre, on va décevoir aussi les artistes, les techniciens, etc. mais si on le fait, peut-être qu’on va se planter parce que les gens vont douter sur leur venue. Est-ce que je fais un test 24h avant pour venir au Beau C’est Festival, je suis vraiment pas sûr. On le voit avec les cinés, on le voit avec plein de choses. Donc c’est vrai qu’on a douté, douté mais on a eu une belle réunion et on a été tous d’accord pour maintenir quoiqu’il en coûte ! » Stéphane Dugué, co-fondateur du festival.

Et si ce n’est l’obligation d’un pass sanitaire, les organisateurs avaient tout de même tout prévu pour s’assurer que le festival ait bien lieu. Des spectacles à voir potentiellement assis et des artistes du coin : Le théâtre de La Gargouille, Macha, So Lune, la voisine rochelaise Emilie Marsh et les girondins du Groupe Anamorphose. Un festival qui malgré la venue de l’artiste belge qui monte Noé Preszow, ne dépasse pas les 9.000 euros de budget. Moitié moins que l’année où Feu! Chatterton a enflammé Bosset. C’était en 2018.

Traditionnellement l’événement accueille plus d’un millier de personnes.

Cette année les organisateurs tablent plutôt sur 150 spectateurs pour le théâtre et 500 pour les concerts. En fait ils croisent les doigts pour ne serait-ce que réussir à équilibrer le budget. Heureusement la buvette et la petite restauration pourront fonctionner normalement et les bénévoles sont au rendez-vous.

Le Beau C’est Festival c’est donc vendredi et samedi. Vendredi dès 19h30 pour du théâtre à Lunas. Et puis samedi rendez-vous dès 19h à Bosset pour la soirée concert. Plus d’infos sur www.asso-passerelles.fr