Au CIDFF, un conseiller numérique pour lutter contre l'illectronisme


31 août 2021 - 1302 vues

Un conseiller numérique France Service est arrivé cet été au CIDFF de la Dordogne. Le CIDFF, le centre d’information pour les droits des femmes et des familles. Un conseiller associé au dispositif voulu par l’État dans le cadre du plan France Relance. 4.000 d’entre eux doivent être formés et déployés sur le territoire national d’ici deux ans pour lutter contre l’illectronisme, c’est à dire la méconnaissance des outils informatiques.

Ce sera donc l’objectif de Florian Catel au CIDFF. Le Bergeracois fait partie de la première promotion des conseillers numériques. Après avoir suivi un mois et demi de formation, l’ancien infographiste et prof de Français Langue Étrangère démarrera ses ateliers hebdomadaires auprès du public du CIDFF en septembre.

« Des ateliers qui peuvent commencer de la prise en main du matériel informatique jusqu’à réaliser ses démarches en ligne et utiliser des outils bureautique, des applications, ce genre de choses en fait. » Florian Catel, conseiller numérique France Service au CIDFF.

En Dordogne une petite quinzaine de conseillers numériques devraient rejoindre les rangs des collectivités ou associations qui en ont fait la demande.

Au CIDFF, la question de candidater ne s’est pas posée, d’autant que l’association proposait déjà depuis 2019 des ateliers numériques à ses bénéficiaires et ce en partenariat avec la Ligue de l’enseignement. Le dispositif était alors soutenu par la Fondation Orange qui avait notamment permis au CIDFF de se doter de matériel informatique.

« Au niveau de la Préfecture, ce qui a été un point fort pour nous c’est d’avoir déjà mis en place des ateliers. Avoir déjà cette expérience. Et aussi d’avoir cette mobilité. Le CIDFF est présent sur Bergerac mais on a aussi 15 lieux délocalisés sur tout le territoire de la Dordogne. Ce qui nous semble important c’est de pouvoir amener notre conseiller numérique dans des permanences où l’on est présent en milieu rural, puisque l’on est présent dans plusieurs maisons France Services. Je pense par exemple à Belvès ou à la Force. Mais il y a d’autres lieux qui pourront s’ouvrir en fonction des demandes et des besoins repérés sur place. » Nathalie Verdier, directrice du CIDFF Dordogne.

Les ateliers D-Clic Numérique du CIDFF qui ont déjà fait leurs preuves. Au-delà de l’apprentissage technique, pratique, ils ont permis aux participantes de prendre confiance en elles et de s’ouvrir aux autres, souligne Nathalie Verdier.

Et le bonus avec le conseiller France Service ce sera sans doute la possibilité d’offrir un suivi plus personnalisé.

« Dans un premier temps, on accueille la personne. On diagnostique son niveau en informatique parce qu’on se rend compte que les gens généralement se sous évaluent en fait. Ils ont des compétences pour utiliser leur smartphone par exemple et ça c’est des compétences qu’ils pourraient remobiliser pour faire des choses plus élaborées ». Florian Catel

Plusieurs rendez-vous seront ensuite proposés pour atteindre l’objectif souhaité. Florian Catel restera au CIDFF au moins jusqu’en décembre 2022, date de fin du contrat avec l’État. « Le fait que pendant plus d’un an, le salaire de Florian soit pris en charge par l’État nous permettra de nous concentrer sur la communication autour du dispositif. Les besoins sont énormes. Reste à oser pousser la porte », conclut Nathalie Verdier.

Plus d’informations sur les interventions du conseiller numérique en contactant le CIDFF au 05 53 35 90 90