À Bergerac, le campus connecté veut attirer de nouveaux étudiants


19 janvier 2023 - 552 vues

Les inscriptions sur Parcoursup sont ouvertes depuis hier. Les lycéens qui peuvent dès lors déposer leurs vœux pour la poursuite de leurs études. Poursuite d'études qui, pour les habitants du Bergeracois, est souvent synonyme de déménagement dans une grande ville. Pourtant, depuis 2021, la ville de Bergerac propose aux jeunes du territoire de se former, en distanciel, via le campus connecté.

Installées, pour le moment, au Taf'Café, au premier étage de la Fnac, les équipes du campus connecté proposeront justement une journée Portes Ouvertes le 28 janvier avec l'idée d'attirer de nombreux étudiants. Ils étaient 7, la première année. 4 ont poursuivi et 12 autres sont venus se greffer en septembre dernier. Des étudiants de 17 à 39 ans*, en licence de lettres, d'histoire, de socio ou encore en BTS communication ou notariat qui tous les jours se rendent à Bergerac pour suivre les cours de facultés ou écoles de Paris, Rennes, Bordeaux ou encore Toulouse. Parmi eux, Adeline, Prigontine de 22 ans. Après deux années d'études en distanciel, depuis chez elle, elle a saisi l'opportunité de rejoindre le campus connecté pour suivre une licence Infocom dispensée à Paris et elle en est ravie.

"J'ai une plateforme, je me connecte, j'ai tous mes cours sur la plateforme. Généralement tous les cours sont accessibles donc il faut s'organiser soi-même. On avance à notre rythme. C'est des vidéos pré-enregistrées par les professeurs, des PDF, tout ce genre de choses et moi, j'ai la chance, dans ma licence, d'avoir des TD donc j'ai des visios avec les profs, on a des exercices à rendre, on a un contrôle continu, c'est top ! Les difficultés ça peut être la motivation et sinon c'est vraiment le lien avec les facs. Dans certaines facs c'est très très mal fait." Adeline, étudiante au campus connecté

D'où l'importance de bien choisir sa formation. À côté de ça, Adeline souligne naturellement l'avantage économique que les études à distance représentent. Elle met aussi en avant la cohésion du groupe et le suivi personnalisé, allant jusqu'à dire que le campus connecté peut constituer une passerelle vers une complète autonomie pour des jeunes tout juste sortis du lycée. Il faut dire qu'au campus connecté de Bergerac, les étudiants semblent bien encadrés par leur tutrice, qualifiée par certains de 2e maman. Cette tutrice, c'est Sandra Jegu. Au quotidien, elle suit les études de chacun, organise des ateliers de méthodologie, recueille même parfois les confidences personnelles et puis chaque semaine, elle organise un entretien individuel.

"Pour dire, voilà, tu en es où ? qu'est-ce que tu as fait ? Quelles sont tes difficultés ? Et quels sont tes objectifs pour la semaine prochaine ? C'est-à-dire qu'on est vraiment derrière eux. On apprend tous de façon différente et il y a des personnes qui ont besoin d'être accompagnées plus que d'autres. Donc oui, je pense qu'il y a des jeunes qui ont plus de chance en étant en distanciel mais accompagnés par les campus connectés qu'en présentiel où on est livré un peu à soi-même et c'est compliqué." Sandra Jegu, tutrice du campus connecté

Alors bien entendu, il n'y a pas que des avantages au campus connecté. En tout cas du point de vue des jeunes qui nécessairement n'ont pas l'occasion d'expérimenter la vie étudiante comme dans une grande ville. Pour autant, la structure s'attache à se rapprocher au maximum des avantages afférents au statut d'étudiant.

"Ça va être des sorties culturelles, ça va être toutes les semaines des activités sportives, deux heures par semaine. Tout est pris en charge. C'est mis en place par un éducateur sportif de la ville de Bergerac. On a également un partenariat avec l'université de Bordeaux qui apporte des services annexes. Alors ça peut être des services à l’orientation, l'accès à la bibliothèque numérique, l'accès à la restauration collective sur site aux tarifs du Crous." Nathalie Vlody, la coordinatrice du Campus connecté.

Le campus connecté dont l'objectif est d'accueillir à terme une cinquantaine d'étudiants. La prochaine rentrée devrait se faire dans les bâtiments rénovés du marché couvert. Mais pour découvrir le principe du campus connecté, le samedi 28 janvier, rendez-vous donc au Taf'Café de 9h à 17h.

*Le campus accueille tant des jeunes bacheliers que des personnes en reconversion professionnelle ou celles qui préparent des concours.