A Belvès, participer aux journées du patrimoine, c'est aider à sa restauration


16 septembre 2021 - 599 vues

Dans le cadre de ces journées du patrimoine, ce week-end, notez cette opération proposée par l’association Au fil du temps. C’est l’asso, vous le savez, qui gère les jardins panoramiques de Limeuil, le moulin à papier de La Rouzique et puis la Filature de Belvès. Trois lieux qui proposeront des animations spéciales dans le cadre de ces journées : découverte d’un des plus anciens procédés photographique, le cyanotope, au moulin de la Rouzique ; aperçu de Limeuil au Moyen-âge à travers les jardins et puis découverte de la grande carde et du travail de filage à Belvès en plus des traditionnelles visites ou escape game.

Pour la première fois, l’entrée sera payante dans le cadre de ces journées du patrimoine. 5 euros pour les adultes mais pour la bonne cause. Puisque la somme ira directement au fond de dotation Au fil du Temps. L’idée est de financer un projet de valorisation du patrimoine à savoir la restauration d’une machine industrielle de la Filature : un renvideur. Une machine qui sert à filer la laine, qui date de 1957 et qui a fonctionné jusqu’en 2004 mais qui depuis est endommagée. Une machine de 28m de long, l’une des plus grande de France et l’une des dernière, le renvideur ayant été souvent remplacé par le continu à filer, plus moderne, plus compacte. 

« C’est une très belle machine à voir. Quand elle est en marche ça fait des vas-et-vient avec des rouleaux qui partent et qui reviennent, le fil qui est retordu et qui est ensuite renvidé sur des petites bobines en carton. C’est très très élégant. C’est une très belle machine donc si on pouvait la faire fonctionner devant les gens ce serait trop trop bien. » Clarianne Wytzes, responsable de la filature de Belvès.

Au delà de dévoiler ce patrimoine industriel au public, Clarianne Wytzes espère un jour pouvoir à nouveau relancer la production. Un projet qui nécessiterait également la restauration de la carde. Ce n’est donc pas pour tout de suite.

Plus d’infos sur les propositions d’Au fil du Temps à retrouver ici

La filature de Belvès est ancien moulin devenu filature en 1860. La fabrication se faisait alors avec la force hydraulique. Ce n’est qu’en 1949 que la filature s’est industrialisée, rayonnant sur le Belvesois grâce à des clients de prestige et notamment les tapisseries d’Aubusson. Mais l'entreprise connaît un premier coup d'arrêt en 1996 à la mort du filateur. La filature a alors été reprise par une association jusqu'en 2004 puis rachetée par la communauté de commune qui en confie la gestion à l’association Au Fil du Temps qui transforme l'ancienne entreprise en musée.