Dans l'actu...

Pluie d’enfer sur la Dordogne

12 juin 2018 à 08h40 Par Emilie Bar avec Xavier Boucherie
Crédit photo : EB

Pour la seconde fois en moins d’une semaine le secteur du Tounet à Bergerac s’est réveillé sous les eaux. Vers 4h dans la nuit de dimanche à lundi, les forts cumuls d’eau ont inondé une partie des maisons dans le quartier Bonnefond également. Plusieurs dizaines d’après la mairie et une centaine d’habitants touchés. Une montée rapide des eaux qui a surpris bon nombre de riverains, notamment ceux qui avaient eu la chance d’échapper aux inondations la semaine dernière. Hier matin, Leila est venue soutenir sa mère qui habite dans le quartier.

► Écoutez Leila

Hier matin, impossible de circuler sans les cuissards dans le lotissement. Les services de la ville ont rapidement fait le tour des habitations.

Béatrice venait justement d’avoir la visite d’un agent de la police municipale.  

► Écoutez Béatrice

Un peu plus loin, avec 20 cm d’eau dans son salon, Laeticia est exaspérée. Hier soir elle a dormi chez ses parents. 

► Écoutez Laetitia

La plupart des personnes rencontrées hier matin sont des locataires du bailleur social, Mésolia. Tous craignent que les épisodes comme celui-ci se multiplient mais ils n’ont pas d’autre choix que de rester dans le quartier pour l’instant. C’est le cas de Chantal. L’eau est restée devant son garage mais elle vit aujourd’hui avec la peur.

► Écoutez Chantal

La mairie de Bergerac a réquisitionné hier soir les locaux du sport nautique pour accueillir les naufragés de ces intempéries.

Et les communes autour de Bergerac n’ont pas été épargnées par ces intempéries. A Ginestet, plusieurs maisons ont été inondées. Les routes également malmenées par les courant d’eau qui se déversaient des coteaux. Des pans de bitume soulevés, des bords de routes saignées par le courant. Le tablier du pont du château de Bridoire, rénové en début d’année, n’a pas tenu face au débit de la Gardonette.

Impossible de rejoindre Rouffignac de Sigoulès depuis Ribagnac désormais.

La Gardonette a encore inondé le camping de Pomport. La 3ème fois en quelques jours.

A Prigonrieux, le parking du centre s’est carrément effondré.

                                                                                              Photo DR

Dessous passait la Gouyne, un cours d’eau canalisé pourtant depuis plusieurs décennies. Mais le débit était trop puissant dimanche soir. Le parking avait déja souffert des fortes pluies de la semaine passée. L’accès y est bloqué depuis hier matin. Une trentaine de maisons seraient également sinistrées dans la commune. Le maire a déposé une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle.

Un phénomène exceptionnel soulignaient hier soir les élus de l’agglo. Des solutions ont été avancées comme la construction de bassins d’orages. 2 avaient été envisagés il y a une vingtaine d’années, et même proposés dans le plan d'occupation des sols de 2008, route de Marmande et le long de la rocade sud. Pour une facture avoisinant le million d’euros, à l’époque. Un sujet qui pourrait refaire surface. En plus de creuser certains cours d’eau ainsi qu’un élargissement des fossés et des réseaux d'évacuation. La CAB, fraichement compétente sur ces sujets depuis le transfert de la taxe GEMAPI aux collectivités, présentera un plan d’investissement dans les prochains mois.