Michel Delpon en faveur d’une appellation viticole 100 % bio

EB
25 avril 2018
Par Emilie Bar
Le député du Bergeracois doit rencontrer ce soir le président de l’appellation Saussignac pour évoquer la transition écologique du vignoble

Michel Delpon qui voudrait qu’une des appellations du Bergeracois soit la première en France à être à 100% bio.

L’idée lui est venue après voir rencontré le maire de la première commune de France quasiment 100 % bio, dans le midi. Là-bas les prix des produits ont nettement augmenté et les touristes ont afflué assure t-il. Pas de raison donc pour le Bergeracois de ne pas surfer sur l’idée pour favoriser l’attractivité du territoire.

► Michel Delpon

Le député a déjà pu aborder la question avec l’interprofession des vins de Bergerac et Duras ainsi qu’avec la fédération des viticulteurs indépendants, toutes deux réceptives à l’idée, selon lui.

Reste toutefois la question du financement du passage en bio, qui peut préoccuper les viticulteurs déjà marqués par plusieurs récoltes difficiles. Mais le député rassure. Il y aura des aides via le projet TIGA, Territoire d’Innovation - Grande Ambition, un projet régional adossé au projet de loi ministériel pour aider le secteur à évoluer vers une viticulture durable et sortir des pesticides.

► Michel Delpon

L’évolution des nouvelles technologies également pourrait aider en ce sens.

Le nouveau cheval de bataille écologique du député est donc lancé. Lui qui depuis son élection, il y a 10 mois, s’est déjà positionné sur les dossiers environnementaux de l’économie verte et l’économie circulaire, de la méthanisation sur la question de l’éradication de l’amiante ou encore, on le sait en faveur du développement de l’hydrogène. Cette semaine il a pris place au sein du groupe chargé d’accélérer le développement du photovoltaïque.