Le saumon de St Capraise de Lalinde primé

les rives de l'art
14 novembre 2017
Par Xavier Boucherie

Vous l'avez certainement croisé si vous vous êtes rendu cet été au barrage hydroélectrique de Tuillières cet été.

Le saumon Becquart à l’échelle du ciel, c’est l’intitulé de cette œuvre installée dans le cadre des Biennales éphémères. Un parcours artistique organisé depuis 2009 par l’association « Les rives de l’Art ». Tous les deux ans, des artistes investissent plusieurs villages pour y installer une œuvre originale de Juin à Septembre. Un rendez-vous qui a su s’imposer au fil des éditions.

La présidente des rives de l’art, Annie Wolff

L’autre originalité de ces biennales c’est la collaboration entre un artiste et les élèves du lycée des métiers de Bergerac. Depuis 2011, l’association fait appel aux apprentis chaudronniers d’Helene Duc pour participer à l’élaboration d’une œuvre. Cette année, c’est donc avec l’artiste lindois, Jean-François Noble que les élèves d’Helene Duc ont produit le saumon Becquart à St Capraise.

Les apprentis chaudronniers en compagnie de leur professeur Olivier Chiarla et l'artiste originaire de Lalinde, Jean François Noble

De l’idée, à la production jusqu’au montage final de l’œuvre au barrage de Tuilières. Leur professeur de chaudronnerie se souvient lorsqu’il a proposé le projet à l’association  

Olivier Chiarla

Lui et sa collègue d’art plastique ont chapeauté les 12 élèves ayant participé au projet de St Capraise cette année. Une œuvre qui a tapé dans l’œil de la MAIF. Tous les ans, son fond pour l’éducation récompense des associations favorisant l’accès et le partage de la culture. L'association des rives de l’art décroche ainsi l’un des 28 titres académiques 2017. Logique pour Valérie Pastor Duby, militante à la MAIF, et qui remettait le prix aux Rives de l’art la semaine dernière.

Valérie Pastor Duby

Un 1er prix académique et un podium national puisque les biennales des Rives de l’art arrivent 2ème sur les 673 dossiers qui concouraient cette année pour le prix « Edmond Proust ». Un prix accompagné d’une dotation de 3000 euros que l’association recevra officiellement à la fin du mois.

Les membres de l'association entourés de représentants de la MAIF et d'élus lors de la remise du prix mercredi au château de Monbazillac