Dans l'actu...

Le plan de redynamisation du centre-ville dévoilé

14 mars 2018 à 07h46 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : Ville, agglo, CCI, Chambre des métiers et associations de commerçants ont oeuvré pour la mise en place de ce plan d'action / PhotoXB

Un plan très attendu par les commerçants de Bergerac. Objectif, enrayer l’exil des consommateurs vers les zones commerciales à la périphérie de la ville. Et proposer un centre-ville attractif pour les badauds et touristes. Le diagnostic effectué ces derniers mois met en lumière une offre commerciale diversifiée mais très étirée, près de 500 boutiques entre le port et la gare, héritage d’un tissu commercial de la fin du 19ème où tout était recentré au cœur de la ville. Et malgré une vacance commerciale dans la moyenne française, autour de 16% à Bergerac, des solutions existent.

Arnaud Ernst, consultant du cabinet AID, en charge du diagnostic

Bergerac, une zone de chalandise qui regroupe 100.000 habitants et dont la moitié des achats se font dans les deux zones commerciales qui ceinturent la ville. Alors pour ramener les consommateurs dans le centre, l’aménagement urbain et l’animation de certaines places sont prévus. 80.000 euros par an sont budgétés pour l’embellissement du centre-ville. La mairie et l’agglo ont d’ores et déjà mis en place plusieurs outils comme l’aide à l’installation, la taxe sur les friches commerciales ou encore une charte d’urbanisme pour limiter l’extension de grandes surfaces en périphérie. Des pouvoirs publics qui souhaitent aussi s’attaquer à un vide juridique sur l’implantation des moyennes surfaces.

Nelly Rodriguez, élue à Bergerac en charge du commerce

La zone commerciale de Creysse devrait par ailleurs être réduite de 5Ha pour favoriser le centre-ville. Avec un parcours marchand plus lisible. L’implication et la synergie entre les commerçants ont également été avancées comme solution. Faire d’eux des ambassadeurs de la ville pour améliorer l’expérience client. Et la mise en place de formation, digitale notamment. Des bornes WIFI seront aussi installées. Des solutions qui ont su trouver l’attention de la petite centaine de commerçants présents à cette réunion. De bonne augure pour la suite se satisfait la présidente de l’association des commerçants de la rue de la résistance.

Laurence Frontère

La plupart des actions présentées lundi seront mises en place dès cette année. Une redynamisation qui pourrait s’accélérer si la ville de Bergerac est retenue dans le projet gouvernemental de Cœur de ville. 5 milliards d’euros sur 5 ans et une vingtaine de villes retenues chaque année. La mairie a été l’une des premières à déposer un dossier, soutenue par la région. Réponse à la fin du mois.