Dans l'actu...

Le bilan après l'orage

06 juillet 2018 à 15h59 Par Émilie BAR
Des milliers de noyers ont été arrachés
Crédit photo : Chambre d'agriculture de la Dordogne

25.000 foyers toujours privés d’électricité dans le département à la mi-journée après le passage d’un très gros orage mercredi. ENEDIS a fait venir des renforts des autres régions pour rétablir le courant au plus vite dans le département. Près de 800 salariés et 200 prestataires sont déployés dans le Sud Ouest. L’électricité devrait être rétablie dans 90 % des foyers ce soir.

Et puis hier soir les pompiers étaient encore sollicités sur 86 interventions. Ils sont sortis plus de 500 fois depuis mercredi soir.

Ici une noyeraie endommagée - Photo Ch. Agriculture de la Dordogne



Du côté des agriculteurs, la cellule de crise mise en place, hier par la chambre d’agriculture de la Dordogne, a enregistré une vingtaine d’appels jeudi. Beaucoup également ce matin au fur et à mesure que le courant revenait.

Bilan : 6 à 7.000 noyers ont été arrachés soit une perte d’environ 300.000 euros et une perte de production induite de 2 millions d’euros. Du côté du vignoble, certains d’entre eux ont été touchés par la grêle et le vent. Les cultures de maïs et de tournesols ont également été couchées voire arrachées. Et du côté des éleveurs, c’est la production avicole qui a le plus souffert. L’absence d’électricité occasionnant une mortalité dans certains couvoirs.
La profession va donc lancer une procédure de reconnaissance au titre de calamités agricoles.