Dans l'actu...

Bilan de mi-mandat pour les élus régionaux du Bergeracois

03 octobre 2018 à 06h44 Par Xavier Boucherie
Nathalie Trapy et Christophe Cathus ont visité, hier, plusieurs entreprises du Bergeracois soutenues par la région.
Crédit photo : XB

Près de 3 ans après leur élection, les élus régionaux de la majorité du Bergeracois tirent un premier bilan.

Et il prend la forme de visites de terrain pour Nathalie Trapy et Christophe Cathus. La semaine dernière, ils étaient dans le sud du canton. A Issigeac pour présenter notamment la future maison des services publics. Puis Eymet à la rencontre d’entrepreneurs. Des visites de terrain qui se sont poursuivies toute la journée d’hier à Bergerac. Au total 12 visites de collectivités ou d’entreprises, au pas de course. La meilleure manière d'avoir un retour concret. Nathalie Trapy

Écouter le podcast

Au total 38 millions d’euros de fonds régionaux ont été injectés sur le Bergeracois depuis 2016. +40% pour les aides à destination des entreprises l’an dernier. En plus des investissements dans les lycées et le ferroviaire notamment. Premier bilan pour nos élus issus de la première mandature régionale post réforme territoriale. De 22 à 13 régions en 2015. Des territoires beaucoup plus étalés mais qui paradoxalement sont plus efficaces pour répondre aux problématiques sur le terrain pour Christophe Cathus.

Écouter le podcast

La région qui a également en charge la redistribution de certains fonds européens. Des compétences auxquels les régions tiennent. Dans un contexte de tension avec l’Etat, accusé de mettre à mal la décentralisation et le rôle des collectivités locales. Réunis en congrès la semaine dernière à Marseille, les élus locaux souhaitent lancer des assises de la décentralisation pour mieux répartir les rôles de chacun. Une idée qui va dans le bon sens pour Christophe Cathus.

Écouter le podcast

Les élus régionaux qui entament donc leur seconde partie de mandat. Christophe Cathus et Nathalie Trapy souhaiteraient eux d’ici là organiser de nouvelles rencontres de terrain comme celle-ci. De quoi préparer une éventuelle candidature pour 2021 ? La question ne se pose pas encore pour nos deux élus régionaux du Bergeracois.