Action des agriculteurs à La Cavaille aujourd'hui

Les éleveurs veulent prévenir des risques qui seraient liés à l'importation de viande d'Amérique du Sud. Photo : EB
09 mars 2018
Par Xavier Boucherie

La coordination rurale sensibilise les consommateurs à Bergerac aujourd’hui.

Le syndicat agricole investit la galerie marchande de l’hypermarché de La Cavaille toute la journée. Objectif pédagogie vers les clients des grandes surfaces concernant le Mercosur, le traité de libre-échange entre l’Union européenne et l’Amérique du sud. On en parlait beaucoup ces dernières semaines jusqu’à l’arrêt des négociations la semaine dernière. Une pause dans les discussions due à des désaccords sur les indications géographiques et les produits laitiers. Mais c’est loin d’être le seul point d’achoppement entre les deux parties. Coté Europe et surtout France chez les éleveurs, on veut se prémunir de l’importation de plusieurs centaines de milliers de tonnes de viandes chaque année. Des animaux pas tout à fait élevés de la même manière que chez nous. C’est ce que la coordination rurale va tenter d’expliquer aux consommateurs bergeracois aujourd’hui. Le président de la coordination en Dordogne, Eric Chassagne joint par Xavier Boucherie.

Écouter Eric Chassagne

Les négociations entre l’Union Européenne et les 4 pays d’Amérique du sud formant le Mercosur devraient reprendre dans les prochaines semaines. D’ici là, ce que réclament certains syndicats agricoles c’est la mise en place d’une exception agri-culturelle qui exclurait l’agriculture de ces traités internationaux. Sur le même modèle que la culture française qui a été retirée des négociations entre Europe et Amérique du nord lors des négociations pour le CETA.